Lexique

Lexique
Identifiant :    
Mot de passe :      OK

Nouveau? Inscrivez vous ici !

INFOS

Lexique

Pathologies des humains,
propriétés des plantes



acide aminé

Les acides aminés sont les constituants élémentaires des protéines. Certains acides aminés, dits essentiels, ne peuvent pas être fabriqués par l'organisme et doivent donc être apportés par l'alimentation.
 
acide folique
Nom chimique de la vitamine B9, normalement présente dans l'alimentation et dans l'organisme sous forme de folate. L'acide folique joue un rôle important dans le renouvellement des cellules et dans la fabrication des globules rouges. Un apport insuffisant d'acide folique peut avoir des conséquences graves, notamment dans l'enfance et l'adolescence (anémie) ou au cours de la grossesse (malformations du fœtus).
 
acide lactique
Substance produite dans les muscles lors de l'utilisation du glucose (sucre) comme source d'énergie, en l'absence d'oxygène (au début d'un exercice physique, par exemple). Son accumulation dans les muscles est à l'origine de moins bonnes performances, voire de crampes. Il est éliminé pendant la période de récupération active (période d'exercice physique d'intensité légère qui doit suivre un entraînement ou une épreuve).
 
acide urique
Déchet du métabolisme, normalement éliminé par les reins. Son accumulation peut provoquer une crise de goutte. L'acide urique peut également former des calculs dans les voies urinaires.
 
acides gras
Unités de base des lipides (graisses). Dans le corps, les acides gras forment une réserve d'énergie utilisable lorsque celles de sucre (glycogène) sont épuisées. Ils entrent dans la composition de la membrane des cellules et sont indispensables à la synthèse de certaines hormones. Les acides gras sont classés en plusieurs familles : acides gras saturés, acides gras mono-insaturés, acides gras polyinsaturés, acides gras essentiels, etc.
 
acides gras essentiels
Certains acides gras polyinsaturés sont qualifiés d'acides gras essentiels car notre corps est incapable de les fabriquer et ils sont obligatoirement apportés par l'alimentation. Ils entrent dans la constitution des cellules et dans la fabrication de certaines hormones. On les trouve dans les poissons gras et les huiles végétales (tournesol, maïs, colza, noix, pépins de raisin et soja).
 
acides gras mono-insaturés
Famille d'acides gras. La grande majorité des acides gras mono-insaturés contribue à nous protéger des maladies cardiovasculaires (contrairement aux acides gras saturés). On les trouve en grande quantité dans certaines matières grasses d'origine végétale (huiles de colza, d'olive, de noix, de soja et d'arachide).
 
acides gras oméga-3 et oméga-6
L'acide linoléique (oméga-6) et l'acide linolénique (oméga-3) sont les principaux acides gras essentiels. Ils se trouvent dans les poissons gras et les huiles végétales (tournesol et maïs pour le premier  ; colza, noix, pépins de raisin et soja pour le second). Ces acides gras essentiels sont indispensables au bon fonctionnement du corps. Néanmoins, pris en excès, ces acides gras peuvent provoquer une baisse de l'immunité, une fragilisation des membranes des cellules et des troubles de la coagulation sanguine.
 
acides gras polyinsaturés
Famille d'acides gras. Ils contribuent à nous protéger des maladies cardiovasculaires. Ils sont essentiellement présents dans les produits végétaux et les poissons gras (sardines, harengs, thon, saumon, etc.). Ce sont les acides gras qui devraient constituer l'essentiel de l'apport quotidien en lipides.
 
acides gras saturés
Famille d'acides gras qui ont tendance à favoriser les dépôts de cholestérol dans les artères et donc à augmenter les risques de maladies cardiovasculaires. Ils se trouvent surtout dans les graisses d'origine animale (beurre, crème fraîche, fromages) excepté celles issues des poissons, dans certaines huiles tropicales (huile de palme par exemple) et dans les produits fabriqués à partir de ces sources de gras (pâtisseries industrielles, charcuteries, produits laitiers gras, etc.). Leur apport dans l'alimentation doit être limité.
 
acné
Affection de la peau liée à une rétention de sébum formant des comédons (points noirs et microkystes). Ceux-ci sont le siège d'une prolifération de bactéries et se transforment en pustules.
 
ADN
Abréviation d'acide désoxyribo-nucléique. Longue molécule présente dans tous les organismes vivants, capable de se répliquer et participant à la production des protéines. L'ADN est l'un des supports de l'hérédité.
 
adrénaline
Hormone sécrétée par les glandes surrénales ; elle a des propriétés multiples : accélération du cœur, augmentation de la force des battements, contraction des vaisseaux (à l'exception des artères coronaires qu'elle dilate), relâchement des fibres musculaires des bronches et de l'intestin, dilatation de la pupille, etc.
Synonyme : épinéphrine.
 
albumine
Protéine servant au transport de nombreuses substances dans le sang. Son dosage permet notamment d'estimer l'importance d'une déshydratation ou d'une dénutrition.
 
alcalin
Se dit d'une substance dont le pH est supérieur à 7. Synonyme  : basique.
 
alcool
Nom général désignant une famille de substances qui ont la propriété de pouvoir être mélangées à l'eau et aux corps gras. L'alcool le plus courant est l'alcool éthylique (éthanol), mais il existe de nombreux autres alcools : méthanol, butanol, etc. Le degré d'une solution alcoolique correspond au volume d'alcool pur présent dans 100 ml de solution, en sachant que 1 verre ballon de vin ou 1 demi de bière (25 cl) contiennent environ 8 g d'alcool.
Lorsque l'alcool est utilisé comme antiseptique, un dénaturant d'odeur désagréable lui est souvent ajouté pour éviter qu'il soit bu. Contrairement à une croyance répandue, l'alcool à 70o (ou même à 60o) est un meilleur antiseptique que l'alcool à 90o.
 
algie vasculaire de la face
Douleur apparentée à la migraine, mais beaucoup plus vive et brève. Elle est souvent associée à un larmoiement et à une congestion nasale.
 
algodystrophie
Maladie caractérisée par une douleur et un œdème persistants, qui suivent généralement un traumatisme.
 
allergène
Substance étrangère à l'organisme, pouvant déclencher une allergie : pollen, poils de chat, etc.
 
allergie
Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.
 
alopécie
Chute générale ou partielle des poils ou des cheveux.
 
analgésique
Qui agit contre la douleur.
Synonyme : antalgique.
 
anémie
Baisse du taux d'hémoglobine dans le sang, qui se traduit le plus souvent par une baisse du nombre des globules rouges. Le fer est indispensable à la synthèse de l'hémoglobine. Une carence en fer lors d'une grossesse, d'un régime végétarien, d'hémorragies abondantes ou répétées (règles) est une cause fréquente d'anémie. D'autres causes, plus rares, sont liées à des carences en vitamines du groupe B.
 
angine
Infection douloureuse du pharynx (gorge) et des amygdales provoquant de la fièvre. La majorité des angines est due à des virus. Dans 20  % des cas chez les enfants (10 % des cas chez les adultes), l'angine est due à une bactérie, un streptocoque du groupe A. Les angines à streptocoques du groupe A justifient un traitement antibiotique pour prévenir de possibles complications : infection généralisée (septicémie), rhumatisme articulaire aigu, problèmes cardiaques, etc.
 
antalgique
qui agit contre la douleur. Les antalgiques agissent soit directement sur les centres de la douleur situés dans le cerveau, soit en bloquant la transmission de la douleur au cerveau.
 
anti-inflammatoire
Substance qui lutte contre l'inflammation.
 
antibiotique
Substance capable de bloquer la multiplication de certaines bactéries ou de les tuer. Le spectre d'un antibiotique est l'ensemble des bactéries sur lesquelles ce produit est habituellement actif. Contrairement aux bactéries, les virus ne sont pas sensibles aux antibiotiques. Les premiers antibiotiques furent extraits de cultures de champignons : penicillium (pénicilline), streptomyces (streptomycine). Ils sont actuellement fabriqués par synthèse chimique. Les antibiotiques sont divisés en familles : pénicillines, céphalosporines, macrolides, tétracyclines (cyclines), sulfamides, aminosides, lincosanides, phénicolés, polymyxines, quinolones, imidazolés, etc.
 
anticoagulant
Substance qui empêche le sang de coaguler et qui prévient donc la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins.
 
anticorps
Protéine sécrétée par certains globules blancs, destinée à neutraliser spécifiquement une substance étrangère ou un agent infectieux. Certains anticorps d'origine animale (sérum) ou humaine (gammaglobuline) sont utilisés en injection pour lutter contre des agents toxiques ou infectieux.
 
antifongique
Médicament qui détruit les champignons et levures microscopiques. Ceux-ci peuvent être présents sur la peau ou les muqueuses (tube digestif ou organes génitaux). La levure la plus courante est le Candida albicans.
 
antioxydants
Au cours des réactions chimiques qui se produisent dans notre corps, se forment des substances appelées « radicaux libres » qui peuvent endommager les cellules. Certains sels minéraux (le sélénium ou le zinc, par exemple) et certaines vitamines (C, E et bêta-carotènes) sont connus pour contribuer à neutraliser les radicaux libres : ce sont des antioxydants. Ils participeraient également au renforcement des défenses immunitaires.
 
antiseptique
Substance qui détruit localement les bactéries, réduisant leur nombre et empêchant leur prolifération. Certains antiseptiques sont également actifs sur les champignons microscopiques et les virus.
 
antispasmodique
Substance qui lutte contre les spasmes. Les antispasmodiques agissent généralement en empêchant la contraction de fibres musculaires présentes dans la paroi de l'intestin ou des voies urinaires.
 
antitussif
Médicament qui lutte contre la toux. Les antitussifs les plus puissants contiennent de la codéine ou de la codéthyline.
 
antiviral
Médicament capable de lutter contre les virus.
 
antivitamine K
Famille d'anticoagulants oraux qui agissent en bloquant l'action de la vitamine K, nécessaire à la formation des caillots. Ces médicaments fluidifient le sang en abaissant le taux de prothrombine.
Abréviation : AVK.
 
anxiété
L'anxiété est un trouble émotionnel se manifestant par un sentiment d'inquiétude, de malaise, voire d'agitation face à un péril mal identifié. L'anxiété est différente de la peur, qui répond à une menace réelle. On parle d'anxiété généralisée lorsque celle-ci devient persistante, irrationnelle, et qu'elle envahit toutes les activités de la vie quotidienne. Lorsque l'anxiété se fixe sur une ou plusieurs situations très précises, on parle de troubles phobiques.
 
anxiolytique
Substance luttant contre le stress, l'angoisse, l'anxiété.
Synonyme : tranquillisant.
 
aphte
Lésion très douloureuse de la bouche, ayant l'aspect d'une tache jaunâtre ou grise, légèrement creusée. Le stress, la fatigue et certains aliments (noix, noisettes, gruyère, agrumes...) peuvent provoquer une poussée d'aphtes. Dans de très rares cas, les aphtes peuvent être dus à une maladie ou à un traitement médicamenteux.
 
arthrite
Inflammation aiguë d'une articulation pouvant aboutir à sa destruction. Les principales causes d'arthrite, en dehors des infections, sont les dépôts de cristaux d'acide urique (goutte) ou de sels de calcium (chondrocalcinose).
 
arthrose
Usure du cartilage, responsable de douleurs articulaires et d'une limitation des mouvements.
 
asthme
Maladie caractérisée par une difficulté à respirer, se traduisant souvent par des sifflements. L'asthme, permanent ou survenant par crise, est dû à un rétrécissement et à une inflammation des bronches.
 
astringent 
qui resserre les tissus et facilite la cicatrisation
 
athérosclérose
Vieillissement et rétrécissement des artères, dus à des dépôts de cholestérol et de calcium.
 
atonie intestinale
Diminution des contractions de l'intestin, responsable d'un ralentissement du transit, voire d'une constipation.
 
atopie
Prédisposition congénitale, et souvent familiale, à diverses manifestations allergiques : asthme, rhinite et conjonctivite allergiques, eczéma. Le terme « terrain atopique » est souvent employé à propos d'une personne souffrant d'allergie.
 
bactérie
Organisme microscopique qui peut provoquer des infections. Contrairement aux virus, les bactéries sont généralement sensibles aux antibiotiques.
 
balsamique
Qui a la propriété d'un baume, substance odoriférante d'origine végétale. Les baumes sont utilisés dans de nombreux médicaments (sirops, pommades, etc.) pour leurs propriétés légèrement antiseptiques, calmantes ou, au contraire, stimulantes, cicatrisantes, etc.

Benzyl alcohol
conservateur présent à l'état naturel

Benzyl benzoate
substance présente dans les huiles essentielles

bronchiolite
Forme de bronchite, potentiellement grave, qui touche surtout les nourrissons. Elle est due à un virus qui provoque une inflammation des petites bronches (bronchioles).
 
bronchite chronique
Maladie des bronches se traduisant par une toux, des difficultés respiratoires et des mucosités de plus en plus difficiles à évacuer. Ces troubles, le plus souvent dus au tabac, deviennent définitifs après une certaine période d'évolution.
 
candidose
Multiplication anormale d'une levure microscopique, Candida albicans le plus souvent. Il s'agit d'une complication fréquente et bénigne des traitements antibiotiques. Les principaux symptômes sont des troubles digestifs, une coloration marron ou noire de la langue, des taches blanches sur le palais ou la langue (muguet), des démangeaisons ou des brûlures de la vulve ou du gland.
 
capillaire
Vaisseau sanguin de très faible diamètre.

caprylic/capric triglycerides
Huile de coco


cellulite 
inflammation de tissu cellulaire sous cutané

cetearyl alcohol
Mélange d’Alcool Céthylique et d’Alcool Stéarylique. C’est entre autres un épaississant.
L'alcool cétylique s'utilise comme co-émulsifiant et agent de consistance pour stabiliser les émulsions et en moduler la texture

chéloïde
Cicatrice volumineuse et inesthétique survenant de façon imprévisible après une incision chirurgicale ou une plaie.

cicatrisant
Qui favorise la cicatrisation
 
collagène
Protéine fibreuse qui assure la cohésion des tissus vivants, notamment de la peau.
 
conjonctive
Muqueuse transparente qui recouvre la paroi interne des paupières et la partie antérieure de l'œil.
 
corticoïde
Substance proche de la cortisone. Les corticoïdes naturels, nécessaires au fonctionnement de l'organisme, sont fabriqués par les glandes surrénales. Les corticoïdes de synthèse, dérivés chimiques de la cortisone, sont utilisés comme anti-inflammatoires puissants.
 
cortisone
Hormone sécrétée par les glandes surrénales. Elle participe à la régulation des sucres, des graisses et des protéines de l'organisme, mais aussi à la réaction du corps lors d'un stress. Ses puissantes propriétés anti-inflammatoires sont utilisées en thérapeutique. La cortisone naturelle porte le nom de cortisol (dosable par des analyses de sang). L'hydrocortisone est la forme médicamenteuse la plus proche de la cortisone naturelle, elle est surtout utilisée dans le traitement substitutif des maladies dues à un déficit en cortisone. D'autres dérivés chimiques plus puissants sont employés lorsque l'on recherche un effet anti-inflammatoire : prednisone, prednisolone, bétaméthasone, dexaméthasone, etc.

crampe 
Contraction involontaire d'un muscle donnant lieu à une vive douleur.
 
créatinine
Substance dosable dans le sang, dont l'élévation anormale traduit une insuffisance rénale.
 
crevasse
Fissures de la peau et des muqueuses qui persistent sans guérir. Elles sont très douloureuses. Elles sont souvent provoquées par une exposition répétée au froid et à l'humidité. Synonyme  : gerçures.
 
cruralgie
Douleur de la cuisse, due à l'irritation des racines du nerf crural. Contrairement à la sciatique, la douleur crurale se situe sur le devant de la cuisse et ne descend pas en dessous du genou.
 
cystine
Acide aminé riche en soufre. Il occupe une place importante dans le métabolisme de la peau, des cheveux et des ongles. Dans de très rares cas, la cystine peut être à l'origine de calculs urinaires.

dartre
Affection de la peau caractérisée par de fines squames

dépuratif
Débarrasse le sang de ses impuretés et de ses toxines

dermatite atopique
Maladie de la peau allergique et congénitale se traduisant essentiellement par des poussées d'eczéma chez le jeune enfant.
 
dermatite herpétiforme
Maladie rare de la peau ressemblant à l'herpès.
 
dermatophyte
Champignon microscopique responsable d'infections cutanées : teigne, pied d'athlète, onyxis (lésion des ongles), etc.
 
dermatophytie
Infection de la peau ou des ongles par un champignon microscopique (dermatophyte).
 
dermatose
Nom général donné aux maladies de la peau.
 
dermatose bulleuse
Maladie de la peau se traduisant par l'apparition de bulles remplies de liquide, semblables aux cloques qui se forment après une brûlure.
 
derme
Couche de la peau située sous l'épiderme. Le derme est riche en fins vaisseaux sanguins, appelés capillaires.
 
dermite
Inflammation de la peau, sans présumer de sa cause.
Synonyme : dermatite.
 
dermite cortico-induite
Maladie de la peau consécutive à l'usage abusif de pommades ou de crèmes contenant des corticoïdes.
 
dermite périorale
Affection de la peau se traduisant par un anneau rouge, accompagné éventuellement de pustules, qui apparaît autour de la bouche. C'est une complication fréquente de l'application intempestive et prolongée de dermocorticoïdes sur le visage.
 
dermite séborrhéique
Maladie de la peau se traduisant par une rougeur et une desquamation touchant les régions pileuses et les ailes du nez.

désinfectant
Qui possède des propriétés antiseptiques
 
desquamation
Élimination de couches cornées superficielles de l'épiderme (squames).
 
drainant
Capable de stimuler ou de faciliter l'élimination des déchets produits par le métabolisme de l'organisme.
 
dyshidrose
Maladie apparentée à l'eczéma, touchant essentiellement la paume des mains et la plante des pieds.
 
ecchymose
Infiltration de sang dans la peau et les muqueuses pouvant survenir spontanément ou, le plus souvent, après un traumatisme. Les ecchymoses sont communément appelées bleus.
 
eczéma
Maladie de la peau se manifestant par des boutons et de vives démangeaisons. L'eczéma peut être dû au contact avec une substance allergisante (eczéma de contact) ou être lié à une prédisposition génétique (eczéma atopique).

émollient
Qui a pour effet d'amollir et relâcher les tissus enflammés
 
endorphines
Substances sécrétées par le cerveau et dotées de propriétés antalgiques et euphorisantes proches de celles de la morphine.
 
engelure
Lésion de la peau due au froid et à l'humidité, siégeant le plus souvent aux doigts.
 
entorse
Lésion des ligaments d'une articulation due à un traumatisme.
 
enzyme
Substance capable d'activer une réaction chimique spécifique.

épiderme
Couche externe de la peau (au-dessus du derme). Elle assure le renouvellement de la couche cornée (la plus superficielle), constituée de cellules mortes riches en kératine
 
érythropoïétine
Hormone secrétée par les reins. Elle stimule la production des globules rouges par la moelle osseuse. Elle peut être produite par génie génétique à des fins médicales pour corriger certaines anémies. Son utilisation est parfois détournée par les sportifs de haut niveau pour améliorer leurs performances.
 
escarre
Plaie de la peau et des muscles sous-jacents, qui peut apparaître chez les malades alités ou les paraplégiques. Elle fait suite à un appui prolongé sur une même région cutanée, qui provoque un défaut d'irrigation sanguine et la mort des tissus. Une croûte noire initiale tend à s'éliminer pour laisser place à une plaie profonde, difficile à soigner. Les escarres peuvent être prévenues par des changements fréquents de position chez les malades alités et par l'utilisation de supports (matelas ou coussins spéciaux) adaptés.
estrogène
 
estrogène
Famille d'hormones stimulant les organes sexuels féminins (utérus et glandes mammaires essentiellement). On écrit aussi œstrogène.
 
exanthème
Éruption cutanée qui accompagne les maladies infectieuses et contagieuses.
 
exanthème subit
Voir sixième maladie.
 
excipient
Substance sans activité thérapeutique entrant dans la composition de produits. L'excipient a pour fonction d'améliorer l'aspect ou le goût, d'assurer la conservation, de faciliter la mise en forme et l'administration du médicament. Il sert aussi à acheminer la substance active vers son site d'action et à contrôler son absorption par l'organisme. L'excipient devrait avoir une innocuité parfaite (être bien toléré) ; néanmoins certains peuvent entraîner des réactions allergiques ou des intolérances individuelles : il s'agit des excipients à effet notoire.
 
expectorant
Médicament qui facilite l'élimination des mucosités (glaires) contenues dans les voies respiratoires.
 
fissure anale
Petite crevasse du pourtour de l'anus, souvent peu ou pas visible, provoquant des douleurs vives pendant et après la selle.
 
fluor
Substance minérale qui possède la propriété de se fixer sur les os et sur les dents, et qui augmente leur dureté.
 
fonctionnel
Se dit d'un symptôme lorsqu'il est dû à une perturbation du fonctionnement d'un organe, sans que cette perturbation puisse être rattachée à une lésion de cet organe.
 
fracture de fatigue
Fracture d'un os trop longtemps soumis à des chocs répétitifs, comme lors d'une marche prolongée par exemple.
 
furoncle
Inflammation purulente d'un follicule pileux.
 
gale
Maladie parasitaire de la peau, très contagieuse.
 
gamma GT
Abréviation de gammaglutamyl-transférase. Le taux de cette enzyme augmente dans le sang en cas de consommation excessive de boissons alcoolisées ou de maladie du foie liée ou non à l'alcool, mais aussi lors de la prise de certains médicaments.
 
ganglions
Terme généralement utilisé pour désigner les ganglions lymphatiques : ces organes filtrent la lymphe (le liquide qui baigne les cellules du corps). Lors d'infection, les ganglions piègent les germes et réagissent en devenant volumineux et douloureux. Les ganglions sont répartis dans l'ensemble du corps, et regroupés par endroits (au niveau du cou, des aisselles et de l'aine, par exemple).
gastrite
Inflammation de l'estomac favorisée par le stress, le tabac, l'alcool et certains médicaments tels que l'aspirine ou les anti-inflammatoires.
 
gastrorésistant
Qualifie certains comprimés ou gélules dans lesquels la substance active est protégée de l'acidité de l'estomac.
 
gelure
C'est une brûlure par le froid. Les gelures peuvent être superficielles ou profondes. Elles atteignent parfois les muscles et les os. Les gelures n'apparaissent pas seulement lors de très grand froid  : il suffit que les conditions météorologiques associent le froid (même modéré), l'humidité et surtout le vent, pour que le risque de gelure existe. Si le vent souffle, des gelures peuvent se produire à une température légèrement inférieure à zéro.
 
gène
Élément d'ADN (chromosomes) responsable d'une caractéristique héréditaire. Le gène est la plus petite unité d'information génétique. On distingue les gènes de structure (responsables de la formation de protéines qui constituent le corps ou contrôlent son fonctionnement) des gènes régulateurs qui modulent l'activité des gènes de structure.

germe
Terme général qui désigne tous les organismes microscopiques susceptibles de provoquer une infection : bactéries, virus, parasites, champignons.
 
globule blanc
Cellule présente dans le sang. Il en existe différents types : les polynucléaires neutrophiles, qui augmentent lors des infections ; les polynucléaires éosinophiles, dont le nombre est élevé chez les personnes allergiques ou en cas de parasitose ; les polynucléaires basophiles ; les lymphocytes et monocytes, dont le nombre s'élève en cas d'infection virale ou d'atteinte de la moelle osseuse.
 
globule rouge
Cellule présente dans le sang (5 millions par mm3), qui contient l'hémoglobine.
Synonyme : hématie.
 
glucides
Famille de substances énergétiques contenant notamment les sucres. On distingue les glucides simples, ou rapides, des glucides complexes, ou lents, en fonction de la durée de leur digestion. Ils sont parfois appelés hydrates de carbone.
 
gluten
Constituant de certaines céréales (blé, avoine, orge, seigle) et de la farine, qui peut donner lieu chez de très rares personnes prédisposées à une intolérance digestive grave.
Le maïs et le riz ne contiennent pas de gluten.
 
glycémie
Quantité de sucre présente dans un litre de sang. Elle varie habituellement entre 0,6 et 1,1 g/l (3,3 mmol/l à 6 mmol/l) chez la personne à jeun. Le diagnostic de diabète doit être envisagé lorsque la glycémie dépasse 1,2 g/l (6,6 mmol/l).
 
glycogène
Substance composée de longues chaînes de glucose (sucre) disposées comme les branches d'un arbre. Le glycogène s'accumule dans le foie et dans les muscles, et constitue les réserves de glucose de l'organisme.
 
goutte
Maladie se manifestant par une rougeur et une douleur vive touchant une articulation (celle du gros orteil le plus souvent), due à une accumulation de cristaux d'acide urique.
 
hématome
Accumulation anormale de sang à l'intérieur du corps.
 
hémorroïde
Dilatation anormale d'une veine de l'anus ou du rectum se développant soit à l'extérieur, soit à l'intérieur. Elle peut être à l'origine d'un saignement.

hémostatique
Qui arrête les saignements.
 
hépatite
Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.
Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.
 
hérédité
Transmission de caractères d'un être vivant à ses descendants.
 
hernie hiatale
Glissement anormal d'une partie de l'estomac au-dessus du diaphragme. Cette anomalie anatomique rend possible le reflux du contenu acide de l'estomac vers l'œsophage. Elle provoque une sensation de brûlure.
Voir aussi : reflux gastro-œsophagien.
 
herpès
·  Maladie virale due essentiellement aux virus Herpes simplex 1 et 2. Elle se manifeste, lors des poussées, par une éruption douloureuse de fines vésicules. Entre les poussées, le virus reste présent dans les ganglions nerveux. Le virus de type 1 donne plutôt des lésions situées autour de la bouche, alors que le virus de type 2 atteint de préférence les organes génitaux.
·  Famille de virus (Herpèsvirus) qui comprend notamment l'Herpes simplex virus (HSV 1 et 2), le virus varicelle-zona (VZV), le Cytomégalovirus (CMV) et le virus d'Epstein-Barr (EBV) de la mononucléose infectieuse.

histamine
Substance chimique naturellement fabriquée par l'organisme et douée de nombreuses propriétés : relâchement des petites artères, contraction des muscles de l'intestin et des bronches, sécrétion du suc gastrique, accélération du cœur et relâchement des contractions de l'utérus. L'histamine est au cœur de l'inflammation, notamment dans les allergies.

hormone
Substance produite par le corps et transportée par le sang, destinée à réguler l'activité de certaines glandes ou de certains organes.

hydrogenated caprylyl olive esters
Huile d'olive


hypophyse
Petite glande située à la base du cerveau. Elle sécrète des hormones qui stimulent diverses glandes de l'organisme.
 
hypotension
Diminution de la pression artérielle (tension) qui peut provoquer fatigue, refroidissement des pieds et des mains, vertiges et malaises. L'hypotension peut être due à des médicaments, une hémorragie, une douleur très forte, mais aussi à un passage brutal de la position couchée à la position debout (hypotension orthostatique).
 
hypophyse
Petite glande située à la base du cerveau. Elle sécrète des hormones qui stimulent diverses glandes de l'organisme.

hypothalamus
Partie du cerveau assurant de multiples fonctions. Il sécrète des hormones destinées à agir sur d'autres glandes (notamment l'hypophyse) qui à leur tour sécréteront d'autres hormones qui agiront sur certains organes (ovaires, thyroïde, etc.).
 
immunité
Résistance du corps à certains agents infectieux.

immunoglobuline
Anticorps sécrété par certains globules blancs, destiné à neutraliser spécifiquement une substance étrangère ou un agent infectieux. Les immunoglobulines d'origine humaine sont utilisées comme médicament ; elles sont alors purifiées et stérilisées.
Synonyme : gammaglobulines.

immunostimulant
Qui stimule le système immunitaire
 
impatiences
Sensations pénibles localisées dans les jambes. Elles se manifestent, généralement lors du coucher, par un sentiment d'inconfort, un besoin irrépressible de bouger les jambes.
 
impétigo
Infection de la peau due à un streptocoque ou à un staphylocoque. Elle se manifeste par des plaques rouges, puis des vésicules et des croûtes.
 
inflammation
Réaction naturelle de l'organisme contre un élément reconnu comme étranger. Elle se manifeste localement par une rougeur, une chaleur, une douleur ou un gonflement.

Insomnie
Impossibilité de s'endormir ou de dormir suffisamment souvent du au stress ou à l'anxiété.

lactose
Le lactose est un sucre que l'on retrouve dans le lait et certains de ses dérivés. Pour le digérer, l'intestin doit être capable de sécréter une enzyme appelée lactase. De nombreuses personnes perdent la capacité à produire cette lactase à l'âge adulte. Le lactose passe alors dans l'intestin sans avoir été digéré et sa présence provoque des troubles intestinaux : diarrhée, ballonnements, gaz, etc. 
 
lombalgie
Douleur de la partie basse du dos.
 
lumbago
Douleur de dos dans la région lombaire.
 
lupus érythémateux
Maladie de peau provoquant une rougeur de la partie centrale du visage. Il en existe deux formes principales : lupus discoïde (uniquement cutané) et lupus disséminé (associé à des lésions des organes profonds).
 
lymphatique
Qui concerne la lymphe, liquide incolore circulant dans des vaisseaux spécifiques et dont l'accumulation provoque des œdèmes.
 
lymphe
Liquide incolore riche en protéines. Il circule dans les vaisseaux lymphatiques.

lymphotonique
Drainant lymphatique

lypolitique
Destructeur de graisse 

maladie auto-immune
Maladie due, au moins en partie, à une action anormale du système immunitaire : les cellules (lymphocytes) ou les substances de défense (anticorps) s'attaquent sans raison à certains organes, comme s'il s'agissait de corps étrangers.
 
maladie coeliaque
Maladie du nourrisson et du jeune enfant liée à une intolérance au gluten contenu notamment dans la farine (pain, pâtes, etc.). Elle débute par une diarrhée aiguë avec des selles graisseuses. En l'absence de régime, elle risque d'évoluer vers une anémie, un retard de croissance et un retard mental. La guérison est fréquente à 6 ou 7 ans. Elle nécessite d'exclure le gluten du régime alimentaire.

mélanine
Substance foncée qui assure la pigmentation de la peau, abondante chez les personnes à peau noire et plus rare chez les roux et les blonds. Sa sécrétion, stimulée par les rayons ultraviolets (bronzage), forme un écran qui arrête ces rayons nocifs et les empêche de pénétrer dans les couches profondes de la peau.
 
migraine
Mal de tête particulier touchant généralement la moitié droite ou gauche de la tête, souvent associé à une crainte de la lumière et du bruit.
 
muguet
Semis de taches blanches visibles dans la bouche, notamment à l'arrière du palais. Ces taches sont dues au développement d'une levure microscopique et apparaissent généralement à la suite d'un traitement antibiotique.
 
muqueuse
Tissu (membrane) qui tapisse les cavités et les conduits du corps communiquant avec l'extérieur (tube digestif, appareil respiratoire, voies urinaires, etc.)
 
mycose
Affection due à des champignons microscopiques, favorisée par la prise d'antibiotiques.
 
mycosis fongoïde
Maladie de peau rare et grave, caractérisée par des lésions proches de l'eczéma.

nécrose
Terme qui désigne la mort d'un tissu de l'organisme. L'infarctus ou l'escarre sont des nécroses dites ischémiques (dues à une asphyxie localisée par privation de sang) ; d'autres nécroses peuvent survenir au point d'injection de certains médicaments irritants.
neurone
Cellule du système nerveux capable d'émettre et de recevoir des informations sous forme de signaux électriques, permettant ainsi aux différentes parties de l'organisme de communiquer entre elles.
 
neurotransmetteur
Substance chimique libérée à l'extrémité d'un neurone et permettant un transfert d'informations, sous forme de signaux électriques, au neurone voisin.
 
névralgie
Douleur due à un traumatisme, à une inflammation ou à une lésion nerveuse.

oedème
Accumulation d'eau ou de lymphe provoquant un gonflement localisé.
 
oligo-élément
Élément minéral (cuivre, cobalt, manganèse, or, argent, etc.), apporté par une alimentation diversifiée et présent dans l'organisme en très petite quantité. Les oligo-éléments sont utilisés comme modificateurs de terrain.
Synonyme : élément minéral trace.

pellicules 
minces lamelles de peau qui se détachent du cuir chevelu, elles sont provoquées par une carence alimentaire, un dérèglement hormonal ou de la nervosité
 
pied d'athlète
Mycose du pied favorisée par la présence permanente d'humidité (sueur), dans les chaussures de sport, par exemple.
 
plaquettes
Petites cellules présentes dans le sang : elles participent à la formation des caillots.
 
plasma
Liquide dans lequel baignent les cellules du sang. Il contient de l'eau, des sels minéraux, des sucres, des graisses, des protéines.

polyarthrite rhumatoïde
Rhumatisme inflammatoire responsable de lésions articulaires, touchant notamment les mains.

Potassium sorbate
sel de potassium de l'acide sorbique
 
principe actif
Composant(s) d'un produit qui est (sont) à l'origine de ses propriétés thérapeutiques.
 
progestérone
Hormone sécrétée par l'ovaire pendant la seconde phase du cycle et pendant la grossesse. Elle favorise la fixation et le développement dans l'utérus de l'œuf fécondé. Certains dérivés de la progestérone sont également utilisés comme contraceptif.
 
prolactine
Hormone sécrétée par l'hypophyse, qui provoque la montée de lait après l'accouchement. Sa sécrétion anormale en dehors de cette période peut entraîner chez la femme des troubles des règles, un écoulement pathologique de lait par le mamelon, ou une stérilité. Chez l'homme, un excès de prolactine provoque une augmentation du volume des seins ou une impuissance.
 
prophylaxie
Traitement ayant pour but de prévenir une maladie.
 
prostaglandines
Hormones produites par les cellules de nombreux organes (appareil génital, artères, bronches, reins, etc.). Elles agissent localement et ne passent pas dans le sang. Leur action est puissante et rapide. Elles sont impliquées dans de nombreux phénomènes inflammatoires.
 
psoriasis
Maladie de la peau touchant surtout les coudes et les genoux, mais aussi les ongles et le cuir chevelu. Le psoriasis se manifeste par des plaques épaisses, rouges, et recouvertes d'une pellicule blanche adhérente. Le psoriasis peut être plus ou moins inflammatoire. Il se présente parfois sous forme de petits boutons disséminés (psoriasis en gouttes). Le psoriasis peut avoir l'aspect de pustules.
 
psychisme
Siège de l'esprit, de la pensée et de la conscience. L'activité psychique regroupe différents processus de traitement de l'information, parmi lesquels l'attention, la mémoire, la réflexion, le raisonnement et le langage.
 
purpura
Taches cutanées rouges ou violacées dues à de petites hémorragies sous-cutanées. Le purpura thrombopénique est provoqué par une baisse importante du nombre de plaquettes dans le sang.

radicaux libres
Molécules chimiques instables qui détériorent les cellules en abimant les lipides ainsi que les membranes de ces dernières, et en altérant la communication entre elles.  

Raynaud
Troubles de la circulation sanguine des extrémités se traduisant par des fourmillements, un engourdissement et un changement de couleur transitoire des doigts ou des orteils.

récepteur
Structure située dans la paroi des cellules, sorte de « serrure » activée par une substance (clé) spécifique. L'adrénaline, par exemple, se fixe sur les récepteurs bêta du cœur et augmente le rythme cardiaque. Certains médicaments agissent en bloquant les récepteurs, par exemple : les bêtabloquants.
 
rétinoïdes
Famille de médicaments apparentés à la vitamine A, utilisés en dermatologie. Ces médicaments sont formellement interdits aux femmes enceintes ou cherchant à le devenir.

rhinite
Inflammation ou infection du nez et des fosses nasales. La rhinite peut avoir une origine infectieuse (bactérie ou virus) ou une origine allergique. Les rhinites allergiques regroupent les rhinites saisonnières (rhume des foins) et les rhinites appelées perannuelles, c'est-à-dire souvent persistantes en cours d'année (dues par exemple aux acariens, aux poils d'animaux ou à des agents chimiques).
 
rhinopharyngite
Inflammation de la partie haute du pharynx, située en arrière du nez et au-dessus du voile du palais. Son origine peut être virale ou bactérienne.
 
rhumatisme articulaire aigu
Complication des infections dues à un germe (streptocoque). Elle se traduit par des lésions cardiaques et articulaires.
 
rhumatisme inflammatoire
Destruction rapide des articulations. Les principaux rhumatismes inflammatoires sont la polyarthrite rhumatoïde, la pelvispondylite rhumatismale (spondylarthrite ankylosante) et le rhumatisme psoriasique.
 
rosacée
Maladie de peau provoquant une rougeur du visage. Elle est parfois appelée acné rosacée, mais n'a rien a voir avec l'acné vulgaire. Elle interdit l'emploi local de dermocorticoïdes.
 
roséole
Maladie virale du nourrisson également appelée sixième maladie.
 
sciatique
Névralgie du nerf sciatique. Elle est souvent due à une hernie discale.
 
séborrhée
Augmentation de la sécrétion de sébum, graisse naturelle sécrétée par certaines glandes de la peau (glandes sébacées), qui a pour effet de donner un aspect gras à la peau ou au cuir chevelu.
 
sédatif
Qui apaise, qui calme.
 
sérotonine
Neurotransmetteur intervenant notamment dans la régulation du sommeil, de l'appétit et de l'humeur. À ce titre, la sérotonine est impliquée dans de nombreux troubles psychiques, comme la dépression, l'anxiété ou les troubles obsessionnels compulsifs. Certains médicaments, comme les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS), traitent ces troubles en augmentant la quantité de sérotonine présente dans le cerveau.

sinusite
Infection ou inflammation des sinus

sodium benzoate
sel de sodium de l'acide benzoique
 
spondylarthrite ankylosante
Rhumatisme inflammatoire responsable de lésions articulaires atteignant surtout la colonne vertébrale et le bassin.

squalane

Émollient et protecteur cutané au toucher sec et soyeux extrait de l'olive.

squame
Lamelle de cellules cornées se détachant de la surface de l'épiderme (desquamation).

surrénale
Petite glande située au-dessus du rein, qui sécrète de nombreuses hormones, dont la cortisone et l'adrénaline.

syndrome du canal carpien
Affection neurologique fréquente liée à une compression du nerf médian au niveau du poignet. Elle se traduit initialement par des fourmillements dans les doigts, puis par des douleurs nocturnes.

synovie
Liquide visqueux présent en petites quantités dans les articulations, dont il assure la lubrification.
 
système nerveux central
Ensemble formé par le cerveau et la moelle épinière.
 
système nerveux parasympathique
Partie du système nerveux responsable, avec le système nerveux sympathique, de la régulation des fonctions vitales de l'organisme (circulation sanguine, respiration, digestion, régulation de la température, etc.). On appelle système nerveux végétatif, ou autonome, la réunion des systèmes nerveux sympathique et parasympathique. Ils sont indépendants de la conscience et de la volonté.

tendinite
Inflammation des tendons, qui provoque une douleur lors de certains mouvements. Les tendinites les plus courantes affectent les tendons du coude (tennis-elbow) et le tendon d'Achille.
 
terpènes
Terme général désignant des substances aromatiques d'origine végétale. Celles-ci sont traditionnellement utilisées pour leurs propriétés respiratoires (stimulante, expectorante, antiseptique) et leur pouvoir révulsif en cas d'application sur la peau. Les plus utilisées sont le camphre, le menthol, l'eucalyptol, les huiles essentielles de menthe, de térébenthine, de niaouli, de pin, d'anis, etc.
 
testostérone
Hormone sexuelle mâle. Elle est indispensable au développement des organes sexuels chez l'enfant, et à leur fonctionnement chez l'adulte.
 
thyroïde
Glande située à la base du cou, qui sécrète des hormones riches en iode.
 
tissu adipeux
Accumulation de graisse sous forme de cellules gorgées d'acides gras, essentiellement sous la peau et autour des organes de l'abdomen.
 
tissu conjonctif
Trame de protéines plus ou moins dense qui soutient et lie entre elles les cellules de nombreux organes (os, peau, dents, ongles, etc.). Il est surtout composé de collagène et de cellules appelées fibroblastes. Il constitue l'essentiel des tendons, des gaines des muscles et des cartilages.

tocopherols
Vitamines E. Ce sont des anti-oxydant qui permettent d'éviter l'oxydation des corps gras et de la peau. Mais la vitamine E est aussi anti-inflammatoire et hydratante. Elle améliore également la micro-circulation cutanée.


trachéite
Inflammation de la trachée

ultraviolet
Les rayons ultraviolets sont des radiations émises naturellement par le soleil ou artificiellement par certaines lampes. On distingue les UV A et les UV B. Les UV B, de courte longueur d'onde, sont arrêtés dans les couches les plus externes de la peau. Ils sont responsables de brûlures (coups de soleil). Les UV A, de longueur d'onde plus importante, pénètrent profondément et atteignent le derme. Ils induisent la pigmentation (bronzage).

urée
Substance produite par le corps lors de l'utilisation des acides aminés (issus des protéines). Elle doit être éliminée dans l'urine par les reins. Son accumulation (lors d'insuffisance rénale ou de déshydratation) provoque des nausées, des vomissements, des maux de tête, des vertiges, des convulsions, voire un coma.
 
vaisseaux capillaires
Vaisseaux sanguins plus fins que des cheveux (d'où leur nom) qui irriguent les cellules.
 
varice
Dilatations anormales des veines visibles sous la peau. Elles sont dues à la perte d'élasticité de la paroi des veines ou à des lésions des valvules veineuses. Elles se situent essentiellement au niveau des jambes. Elles peuvent se compliquer avec la formation d'ulcères dits variqueux.

vasoconstricteur
Qui provoque une contraction des vaisseaux sanguins.
 
vasodilatateur
Qui provoque une dilatation des vaisseaux sanguins (artère, veine).
 
veinotonique
Qui a la propriété d'augmenter le tonus de la paroi.
 
vergetures
Stries cutanées dues à une distension exagérée de la peau, notamment lors d'une grossesse.
 
vitamine
Substance indispensable à la croissance et au bon fonctionnement de l'organisme. Les besoins en vitamines sont normalement couverts par une alimentation variée. Dans les pays développés, seule la carence en vitamine D, chez le jeune enfant ou le vieillard peu exposés au soleil, justifie une supplémentation systématique. Un apport supérieur aux besoins, par des médicaments notamment, peut être à l'origine d'un surdosage et de troubles divers (vitamines A et D essentiellement).

vitiligo
Maladie de la peau se traduisant par des taches décolorées à contour net, à ne pas confondre avec le pityriasis versicolor.

xanthan gum
Gélifiant composé de glucose, mannose, acide glucuronique et acide pyruvique.

zona
Éruption douloureuse de boutons due à une réactivation du virus de la varicelle, resté dans un ganglion nerveux après cette maladie infantile.

 

 






Lexique Bon de commande
Mon panier
Contact








cyber plus - Lexique  clef 
cb - Lexique  visa - Lexique  mastercard - Lexique  colissimo - Lexique 

facebook contact temoigner
CGV
Juridique
Plan du site
Partenaires
Contact

Les Joyaux de Madagascar - 2, rue du Commandant Imhaus - 13006 Marseille - Tel : +33 (0)4 91 44 69 61
- Lexique
    [Made by ARTONIK]



V.2.0512